Préparer un voyage en avion : vivre un vol long-courrier au mieux et réduire le stress

Vous partez avec un vol long-courrier, et vous vous demandez comment préparer un voyage en avion, pour qu’il se passe au mieux ? Après voir pris l’avion plusieurs dizaines de fois, et vécu un certain nombre d’aléas, je vous donne dans cet article des conseils pour préparer vos bagages, et bien vivre votre vol, avec un objectif :  réduire le stress au minimum.

Un vol est considéré comme long-courrier quand il s’agit d’un vol inter-continental, ou d’un vol de 4 à 5 heures au moins, la définition varie selon les compagnies aériennes et les sources.

 

Préparer un voyage en avion : l’achat du billet d’avion

Pour plus d’informations, vous pouvez lire mon article de conseils pour l’achat d’un billet d’avion. Renseignez-vous en amont sur les caractéristiques des compagnies qui desservent votre destination, et faites votre choix selon vos priorités (est-ce le meilleur tarif avant tout, ou le confort et le service qui sont importants pour vous ?).

Pour un vol long-courrier, qui entraînera de la fatigue, je recommande  de choisir un billet qui vous permet d’arriver à destination le soir, plutôt que le matin. Le soir, vous irez vous reposer et récupérer par une bonne nuit de sommeil, pour bien profiter de la journée du lendemain, alors qu’en arrivant le matin, vous allez commencer votre programme de visite en étant fatigués, ce qui est au mieux désagréable, au pire dangereux (on peut prendre de mauvaises décisions, ou se faire arnaquer plus facilement, avec la fatigue).

Vérifiez que tout est au point pour vos documents officiels : les dates de validité de votre carte d’identité ou passeport, le visa si nécessaire, et comment de temps ils doivent être valides, selon votre destination. Certains pays exigent que votre passeport soit encore valide 6 mois après avoir quitté le pays, par exemple. Les délais d’attente pour faire ces documents peuvent être de plusieurs semaines, voire plusieurs mois, il faut s’y prendre bien en avance !

 

Préparer un voyage en avion : vos bagages

 

préparer un voyage en avion 01

Anticiper les préparatifs, pour profiter du paysage sans stress !

Vérifiez quels objets sont interdits dans les bagages cabine, sur le site internet de votre compagnie aérienne. Par exemple, les couteaux de poche et les coupe-ongles sont interdits.

Votre bagage cabine

Vérifiez la taille des bagages cabine acceptés par votre compagnie, les dimensions peuvent varier, notamment avec certaines compagnies low cost qui exigent des dimensions plus petites que la norme.

Vérifiez aussi sur le site de votre compagnie si les passagers ont le droit à un sac à mains en plus du bagage cabine. Si ce n’est pas le cas, il faudra prévoir de ranger le sac à main à l’intérieur du bagage cabine.

Si vous emportez des liquides (cela inclut les liquides consommables, comme les yaourts ou compotes), ils doivent être dans des contenants de 100ml maximum, et rangés dans un sachet plastique transparent fermable, type ziploc de congélation.

Préparez des playlists relaxantes, qui vous aident à vous détendre et à dormir, sur votre téléphone portable ou tablette, et des exercices de cohérence cardiaque si vous souffrez de la peur de l’avion.

Astuce : en plus de ces playlists, préparez des podcasts sur votre destination, vous pourrez vous mettre dans l’ambiance et compléter vos préparatifs de voyage.

Quelles affaires emporter dans votre bagage cabine?

  • Des mousses d’oreille.
  • Un oreiller tour de cou, pour s’installer confortablement.
  • Un mini nécessaire de toilette (brosse à dent et dentifrice, lingettes nettoyantes, échantillon de crème hydratante).
  • Une batterie externe, pour profiter de vos appareils électroniques jusqu’à destination, sans craindre qu’ils se déchargent. Pratique, pour utiliser le GPS du téléphone pour se rendre à son logement !
  • Des vêtements et chaussures confortables et amples, qui ne dégagent qu’un minimum d’odeur si vous transpirez. La température en cabine peut varier, pensez à une système de couches, pour pouvoir enlever votre pull s’il fait chaud, et le remettre s’il fait frais. J’aime emporter un sweat à capuche: il permet de se protéger du froid de la climatisation, et de créer une petit bulle pour s’isoler de ses voisins, pour dormir. Je prends aussi un paréo, qui se transforme en écharpe ou couverture, si l’on a froid.
  • Des chaussettes de contention, pour limiter l’impact du vol sur la circulation sanguine et le gonflement des jambes.
  • Tout ce dont vous avez besoin dès votre arrivée (au cas où votre bagage de soute arrive en retard, il faut parfois plusieurs jours pour les récupérer) :  les médicaments indispensables, une tenue de rechange, tous vos papiers et documents officiels, vos appareils électroniques et leurs chargeurs (ils peuvent être malmenés lors de la manutention des bagages de soute).

Astuce : pour faire vos bagages pour votre vol de retour chez vous, pendez à ranger vos clés (de véhicule, d’appartement), dans votre bagage cabine.

Je présente mes 12 accessoires de voyage favoris dans cet article.

 

Votre bagage en soute

Astuces :

Étiquetez votre bagage de soute

  • Avec votre numéro de téléphone portable en format international. Vérifier comment faire selon votre pays d’origine, en France, écrivez +33 6 ou +33 7 (sans le 0 qui précède le 6 ou le 7) etc.
  • A l’extérieur du bagage.
  • Et aussi à l’intérieur du bagage, au cas où l’étiquette extérieure soit arrachée.

Si vous voyagez à 2 ou plus, confiez une tenue de rechange pour vous à un compagnon de voyage. Si votre bagage de soute arrive en retard, vous aurez au moins une tenue d’avance !

Pour le bagage soute, j’ai testé la valise Helium Air, de Delsey, voici mon avis.

 

Le trajet vers l’aéroport

Avant de partir :

  • Chargez au maximum tous vos appareils électroniques, les sièges des avions ne sont pas toujours équipés de prises.
  • Imprimez sur papier vos documents et informations de vol et de votre premier logement : les applications et les téléphones portables peuvent « buguer », ou se décharger, ainsi vous serez rassurés et vous aurez tout le nécessaire avec vous.

Astuce petit budget : emportez une bouteille d’eau ou une gourde vide : vous pourrez passer le contrôle des bagages avec (ce sont les liquides qui sont interdits, pas les contenants), et les remplir ensuite, pour avoir à boire dans l’avion (sans payer les tarifs exagérés des boutiques d’aéroport).

Je recommande de prévoir d’arriver 2 heures avant le décollage prévu pour un vol court et 3 heures pour un vol long. Certains peuvent penser que ce délai est trop long, mais il permet de faire face aux aléas (panne de véhicule, accident de la route, embouteillages, grèves et alertes à la bombe dans les transports en commun, longue queue à l’enregistrement des bagages puis au contrôle des bagages, etc).

 

Arriver en avance à l’aéroport = avoir du temps pour se détendre, plutôt que d’arriver stressé avant votre vol

 

Préparer un voyage en avion : vivre le vol long-courrier au mieux, une fois à bord

Qu’est-ce qui rend un vol long-courrier éprouvant ?

  • L’air est sec. Prévoyez de vous hydrater régulièrement en buvant de l’eau, et en utilisant une crème hydratante pour la peau.
  • La température peut varier selon les endroits de la cabine, les personnels de bord règlent la climatisation à partir d’un thermostat, mais cela peut être trop frais ou trop chaud pour vous selon votre siège et selon vos habitudes. Pensez à avoir avec vous une écharpe, plusieurs couches de vêtements pour en enlever ou en rajouter (lire « Quelles affaires emporter dans votre bagage cabine ? », plus haut dans cet article), et des chaussettes.
  • Vous allez rester assis pendant plusieurs heures. Pensez à bouger régulièrement. Il y a souvent des exercices proposés dans le magazine de la compagnie aérienne (dans la pochette de rangement devant vous), qui peuvent être faits sans se lever du siège. Levez-vous de temps en temps, étirez-vous, marchez un peu dans l’allée de l’avion, afin de limiter les engourdissements.
  • La cabine d’un avion est bruyante. Pensez à emporter des mousses d’oreille, et à choisir un siège à distance des toilettes (vous pouvez parfois choisir votre siège, gratuitement, ou en payant un supplément, à voir sur le site de votre compagnie aérienne).
  • La promiscuité est (trop) importante.

L’anthropologue E.T. Hall a défini les distances interpersonnelles.

Les distances interpersonnelles, source : article Wikipedia

Il a montré que la sphère sociale, la distance acceptable séparant 2 personnes qui ne se connaissent pas, est de 1,20 à 3,50 mètres. Dans les avions, les sièges sont tellement rapprochés que plusieurs personnes se trouvent dans notre sphère personnelle ou intime. On peut ressentir ce qui se passe quand des inconnus sont dans notre sphère personnelle ou intime quand on est serrés dans le métro aux heures de pointe, ou dans un ascenseur avec beaucoup de monde. Cela est pénible, voire difficile à supporter, en ce qui me concerne, c’est qui me stresse le plus pour les vols long-courriers, car cela dure bien plus longtemps qu’un trajet en métro !

C’est pourquoi j’ai mis au point un ensemble d’astuces pour créer une petite bulle autour de soi, dans l’avion:

  • Utiliser des mousses d’oreille, ou un casque réducteur de bruit.
  • Utiliser des écouteurs, pour écouter vos playlists ou podcasts préférés.
  • Porter un sweat à capuche, mettre la capuche quand on dort (selon la température de la cabine).
  • Garder avec soi un petit sac, que l’on glisse sous le siège devant soi, avec les affaires qui rendent son voyage confortable.
  • Choisir son siège à l’avance, selon ses préférences (hublot ou couloir, à l’avant ou à l’arrière de l’avion, etc). Ainsi, on peut éviter la rangée de sièges du milieu, qui peut avoir jusqu’à 5 sièges.

S’il est difficile pour moi de passer plusieurs heures dans cette promiscuité, je suppose que ce sentiment est partagé par d’autres passagers. Par conséquent, évitons de faire ce qui peut être désagréable à bord d’un avion. Soyez courtois avec vos voisins, et évitez de faire ce qui énerve le plus les passagers des avions :

– Parlez à voix basse pour ne pas imposer votre conversation à vos voisins,

– Parfumez-vous discrètement (ou mieux, pas du tout), et utilisez votre kit de toilette pour rester frais,

– Utilisez des écouteurs discrets qui n’imposent pas votre musique aux voisins,

– Mettez vos appareils et ceux de vos enfants en mode silence, ou sinon utilisez des écouteurs (y compris les jeux sur tablette des enfants),

– N’utilisez pas le siège devant vous pour vous tracter en vous levant (vous tirez sur le dossier de votre voisin de devant, qui le sentira),

– Ne tapez pas vos genoux et vos pieds sur le dossier de votre voisin de devant (il aura l’impression qu’on lui donne des coups dans le dos),

– Faites attention à ce que vos enfants ne donnent pas de coup de pied dans le siège devant eux (ceci est un des comportements les plus problématiques en avion, imaginez être assis pendant des heures en recevant des coups de pied dans le dos ! ).

 

préparer un voyage en avion, mes conseils

 

Pour vivre un vol long-courrier au mieux, il y a une priorité : DOR-MIR.

On a parfois peu dormi avant le départ, entre les bagages à terminer, le stress ou l’excitation du départ, on peut donc arriver à l’aéroport avec un déficit de sommeil. Il est important de profiter du vol pour récupérer et arriver plus frais et disponible pour les découvertes.

Si on arrive à destination fatigué, parce qu’on n’a pas ou peu dormi dans l’avion, on peut être plus vulnérable aux troubles digestifs, aux rhumes liés à la climatisation, et aux arnaques diverses.

En vous installant, mettez votre montre et votre téléphone portable à l’heure qu’il est à destination (vous le verrez sur l’écran devant vous), détendez-vous et profitez de ces quelques heures de calme pour atteindre votre destination !

Bon vol !

Partagez vos astuces pour réduire le stress lors d’un vol long-courrier, en commentaire, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de la page